Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2012

TRIBUNE DU MAGAZINE LE NORD - NOVEMBRE ET DECEMBRE 2012

Politique de sortie de crise ou méthode Coué ?

 

Ne manions pas la langue de bois et ne faisons pas la politique de l’autruche pour nous cacher la gravité de la situation de notre pays. Pour éviter le syndrome espagnol ou grec, il nous faudra à la fois réaliser des milliards d’économies, collecter des impôts nouveaux, sauver la compétitivité de nos entreprises et soutenir l’investissement public.

Or l’on a bien du mal aujourd’hui à discerner les choix du gouvernement. Certes, le Président de la République cherche à rassurer en annonçant pour l’an prochain « l’inversion de la courbe du chômage » ou en déclarant que « le pire est passé »… Malheureusement, seule la méthode Coué semble justifier cet optimisme alors que l’on renonce à la TVA anti-délocalisation et que le rapport sur la compétitivité du commissaire à l’investissement, Louis Gallois, bien que commandé par le nouveau pouvoir, parait condamné avant même d’avoir été étudié. Il est vrai qu’il préconise une baisse immédiate et massive des charges qui pèsent sur les entreprises, de façon à les rapprocher de la situation de leurs concurrentes européennes.

Finalement, la seule note optimiste nous vient de notre territoire. Face aux menaces qui pèsent sur la réalisation du canal Seine-Nord-Europe, le Conseil Régional et le Conseil Général ont su dépasser les clivages partisans pour adopter à l’unanimité motions et vœux alertant le gouvernement sur l’absolue nécessité de concrétiser ce formidable projet.

Face à la crise, nos pouvoirs publics nationaux gagneraient à s’inspirer de la réactivité des assemblées du Nord-Pas-de-Calais.

Écrire un commentaire